«Henri Martineau et l’équipe du “Divan”»

Libraire-éditeur et écrivain. Maître de la librairie du Divan, il en avait fait un îlot de résistance contre la vague d’existentialisme et les conceptions biscornues de la littérature d’avant-garde. La revue Le Divan lui appartenait et elle prolongeait son action

lit_2octobre1958_750